Le démantèlement des barrages de la Sélune (Manche). Des réseaux d’acteurs au projet de territoire ? – Parution d’un article de M.-A. Germaine et L. Lespez dans la revue Développement Durable et Territoires

Marie-Anne Germaine et Laurent Lespez ont rédigé un article intitulé “Le démantèlement des barrages de la Sélune (Manche). Des réseaux d’acteurs au projet de territoire ?” dans le dernier numéro de la revue Développement Durable et Territoires. Cet article s’appuie sur un état des lieux réalisé au cours de l’hiver 2013/2014 dans le cadre de l’ANR REPPAVAL. Dans un territoire en pleine transformation, ces recherches se poursuivent dans le cadre du programme de suivi scientifique de l’arasement des barrages de la Sélune financé par l’AESN (Resp. J.-L. Baglinière, Volet sociogéographique : Resp. M.-A. Germaine). Ce numéro (vol. 5, n°3) de la revue “Développement durable et territoires” est par ailleurs un numéro spécial intitulé “Géohistoire des risques et des patrimoines naturels fluviaux”. Vous trouverez ci-dessous le résumé de l’article ainsi que le lien pour le consulter.

Résumé de l’article : La biodiversité est un des moteurs principaux des opérations de restauration écologique des cours d’eau qui se multiplient partout en Europe depuis la fin des années 1990. Les opérations les plus emblématiques visent à faciliter la migration des poissons en rétablissant la continuité écologique. À travers l’exemple d’une opération d’ampleur inédite en Europe, l’arasement à venir de deux barrages hydroélectriques de grande dimension sur la Sélune, il s’agit d’observer l’évolution des interactions entre politiques publiques, pratiques locales et représentations de l’environnement. L’analyse du jeu d’acteurs au fil du temps conduit à saisir comment se nouent les problématiques environnementales et les projets de territoire et comment s’articulent les initiatives locales au cadrage national.

Vous pouvez consulter cet article directement sur le site de la revue.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.