L’Observatoire Photographique des Paysages

L’Observatoire Photographique du Paysage

En partenariat avec le Syndicat Mixte du bassin de la Sélune, les chercheurs de l’équipe ont mis en place un Observatoire Photographique des Paysages (OPP) du bassin de la Sélune. Ce travail a débuté durant le printemps 2013 dans le cadre d’un précédent programme de recherche : l’ANR Reppaval.

Qu’est ce qu’un OPP ?

Il s’agit d’un itinéraire photographique composé de 90 points de vue répartis sur l’ensemble du territoire. Chacun de ces points de vue est reconduit régulièrement : un premier cliché a été pris au printemps 2013 puis repris durant l’automne 2013 et ainsi de suite. L’objectif est de suivre les transformations du paysage sur le territoire, en particulier en lien avec l’opération de restauration de la Sélune (vidange des lacs, stabilisation des berges, nouveau tracé du lit de la rivière, conquête de la végétation, travaux, …).

Les points retenus dans l’OPP

La carte ci-dessous répertorie les clichés retenus dans l’OPP. En cliquant sur les points, vous pourrez accéder aux séries photographiques :

– les points violets correspondent à des séries photographiques s’appuyant sur la reconduction de photographies anciennes (cartes postales, fonds privés) ;

– les points bleus renvoient à des séries photographiques qui débutent à l’été 2013.

En cliquant sur l’un des points, vous accéderez aux séries photographiques qui seront progressivement complétées afin d’enregistrer les transformations saisonnières des paysages (un cliché par saison depuis l’été 2013). La partie de l’itinéraire photographique directement concerné par les travaux de restauration de la Sélune – les lacs, les barrages – seront, eux, re-photographiés plus régulièrement (chaque mois voire chaque semaine) dès que la vidange puis les travaux débuteront.

D’où viennent les clichés ?

Dans un premier temps, nous avons souhaité que ce soit les habitants qui proposent les photographies à suivre. Pour cela, un concours photo a été organisé durant l’été 2013. Cependant, celui-ci n’a pas permis de collecter suffisamment de photographies. Nous avons donc mené une campagne photographique (plus de 300 clichés collectés).

Une partie des points retenus ont été choisis à partir d’archives (cartes postales anciennes, fonds des archives départementales) qui ont été reconduites dans le cadre du stage de Baptiste Roulet : il s’agit des points violets sur la carte. Les re-photographies de ces photos anciennes montrent l’évolution de certains paysages depuis près d’un siècle (voir l’expo organisée à L’Autre Café au printemps 2013).

Une autre partie des points retenus sont de nouveaux clichés pris durant le printemps et l’été 2013 : il s’agit des points bleus sur la carte.

Comment ont été choisis les clichés ?

L’ensemble des clichés retenus ont été choisis par les acteurs du territoire lors d’une réunion organisée en septembre 2013 qui a rassemblé des techniciens et chargés de missions des collectivités locales ainsi que des membres d’associations locales. Cette réunion a conduit à sélectionner 30 points de vue : 17 clichés anciens qui ont été reconduits et 23 photos nouvelles.

2013-09_lessive d'image
Saint-James, Lessive d’image, Septembre 2013. © Roulet B.
2013-09_lessive d'image3
Saint-James, Lessive d’image, Septembre 2013. © MAG

Les photos restantes ont été exposées lors des foires d’automne de Saint-James et de Saint-Hilaire-du-Harcouët (Saint-Macé). Le Syndicat Mixte du bassin de la Sélune a en effet exposé sur son stand un ensemble de panneaux exposant la démarche de l’observatoire. Les visiteurs étaient invités à voter pour les photos qu’ils souhaitaient retenir dans l’observatoire : 120 personnes ont pris part à ce vote. Ainsi, 20 photos supplémentaires ont été intégrées à l’OPP.

St martin 2013red
Foire Saint-Martin, Septembre 2013. © A. Joué

D’autres points ont ensuite été ajoutés afin de couvrir de manière plus complète les abords de la Sélune : tous les ponts figurent ainsi dans l’OPP.

Quelques exemples des séries photographiques

Capture2

Capture3

Capture

Comment participer à la démarche ?

Nous attendons toutes vos remarques, commentaires et suggestions sur l’observatoire photographique du paysage. Si vous souhaitez participer à la démarche, suggérer d’autres lieux ou thématiques manquantes, ou proposer toute autre initiative, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Pour aller plus loin

– La démarche d’observatoire photographique du paysage lancée en 1991 présentée par le Ministère de l’environnement

– L’OPP mis en œuvre dans le Parc Naturel Régional de la Brenne

– L’OPP du Parc transfrontalier du Hainault

– Voir le travail de stage de Baptiste ROULET réalisé entre avril et septembre 2013. Encadrée par Aurélie Joué et Marie-Anne Germaine, sa mission a consisté à mettre en place cet observatoire photographique du paysage. En parallèle, il a également mené une enquête auprès des usagers afin de mieux qualifier la fréquentation des lacs. Le poster ci-dessous propose une synthèse des résultats obtenus dans le cadre de ces travaux.

Poster Baptiste
Septembre 2013. © Roulet B.
Cliquer sur le poster pour accéder à une version haute résolution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site présente les résultats des recherches menées par une équipe de géographes et sociologues travaillant sur la vallée de la Sélune dans le cadre du projet de restauration de la continuité écologique de la rivière. Ce travail propose un état des lieux, un historique et un suivi des paysages et des usages de la vallée de la Sélune.