Paysages

A l’embouchure : des paysages exceptionnels

La vallée de la Sélune bénéficie de la proximité de paysages exceptionnels très attractifs : le Mont Saint-Michel et sa Baie (3 étoiles dans le Guide Michelin et les Guides bleus ; inscription à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO). Ces lieux connaissent une notoriété internationale et une fréquentation touristique très importante (plus de 2 millions de visiteurs en 2014) justifiant la mobilisation de mesures de gestion exceptionnelles (Opération de rétablissement du caractère maritime du Mont Saint-Michel, Opération Grand Site, …). L’intérieur des terres renferme des paysages plus banals mais néanmoins de grande qualité pour ses habitants (cadre de vie, aménités) mais aussi pour les touristes (tourisme vert notamment).

Autour du bassin versant de la Sélune : des paysages diversifiés

La vallée de la Sélune ne propose pas un seul paysage mais plusieurs. Selon Pierre BRUNET, elle s’inscrit dans cinq unités paysagères distinctes identifiées dans l’Inventaire des paysages de Basse-Normandie  (2001) :

– à l’aval, la Baie du Mont Saint-Michel ouverte sur le Mont (famille des paysages d’entre terre et mer) ;

– l’escarpement méridional du bocage au nord qui représente une limite visuelle perçue de loin et une frontière entre des ambiances paysagères différentes (famille des paysages montueux et escarpés) ;

– l’Avranchin oriental qui correspond à un bocage presque transparent mis à mal par l’intensification agricole (famille des paysages bocagers) ;
– l’ancien bocage délibérément ouvert par les remembrements au Sud de Ducey qui constitue un paysage ouvert (famille des paysages de campagnes découvertes) ;
– le semi-bocage à têtards, transition avec la Bretagne qui présente un bocage original à têtards marqué par des remembrements importants (famille des paysages mixtes de bocage et de plaine).

14_SDD_Sélune_Paysages Brunet
Réalisation : Marie-Anne Germaine, Mars 2011
Cliquez sur le document pour une meilleure visualisation.

La vallée de la Sélune : des paysages contrastés d’amont en aval

La vallée de la Sélune ne constitue donc pas spontanément une entité paysagère bien identifiée malgré sa forme en creux. Cela est liée au fait que la rivière de la Sélune est difficilement accessible : peu de routes la longent, elle est peu visible. Cela est aussi lié au fait qu’elle renferme une grande diversité de paysages de par la variété de sa morphologie de l’amont vers l’aval (l’encaissement, la largeur du fond de vallée, la forme des versants varient beaucoup) et de l’organisation de l’occupation du sol (prairies, bois, bâti n’occupent pas la même place et ne sont pas répartis de manière identique le long de la vallée). On peut ainsi distinguer :

– à l’amont, de la source à Saint-Hilaire-du-Harcouët, une section bocagère moyennement encaissée ;

– de l’aval de Saint-Hilaire-du-Harcouët à la Roche-qui-Boit, un tronçon de gorges boisées ;

– de Ducey à l’embouchure, une dernière section correspondant à la basse vallée.

amontaval
Réalisation : Marie-Anne Germaine, Novembre 2011
Cliquez sur le document pour une meilleure visualisation.

Ainsi, la vallée de la Sélune présente une grande diversité de paysages d’amont en aval. La majorité renvoie à des paysages ordinaires (que l’on retrouve dans de nombreuses vallées normandes ou bretonne par exemple) mais le tronçon en gorges boisées, entre Saint-Hilaire-du-Harcouët et Ducey, se distingue par son encaissement et la présence des lacs de retenue mais aussi a présence de versants boisés et d’affleurements rocheux peu courants dans le nord-ouest de la France.

 Quelques planches photographiques

patrimoine_bâti
Patrimoine bâti du bassin de la Sélune
Clichés : MAG, 2011
bâtiagri_récent
Bâti agricole récent du bassin de la Sélune
Clichés : MAG, 2011
bâtiagri_ancien
Bâti agricole ancien du bassin de la Sélune
Clichés : MAG, 2011
barrages
Barrages de la Sélune
Clichés : MAG, 2011
lacs
Lacs de la Sélune
Clichés : MAG, 2011
rochers et panoramas
Rochers et panoramas au bord des lacs de la Sélune
Clichés : MAG, 2011

Pour aller plus loin

– consulter le diagnostic paysager du Schéma de développement durable de la vallée de la Sélune (Etheis/Géophen pour la DDTM 50, 2012)

– consulter l’Inventaire des paysages de Basse-Normandie de Pierre Brunet (2001)

Ce site présente les résultats des recherches menées par une équipe de géographes et sociologues travaillant sur la vallée de la Sélune dans le cadre du projet de restauration de la continuité écologique de la rivière. Ce travail propose un état des lieux, un historique et un suivi des paysages et des usages de la vallée de la Sélune.